venimeux

venimeux

venimeux, euse [ vənimø, øz ] adj.
XIIIe; venimos v. 1170; de l'a. fr. venim venin
1Qui a du venin. Le cobra, la vipère, serpents venimeux. Sangsue, araignée venimeuse.
(D'une plante) « Des nopals — ces paradoxales raquettes vertes, couvertes de piquants venimeux » (A. Gide)(cf. Vénéneux).
2(XIIIe) Fig. Qui a de la haine, de la méchanceté. « Le plus venimeux de tous vos futurs collègues » (Duhamel). haineux, perfide. Par ext. Langue venimeuse : mauvaise langue (cf. Langue de vipère). Une haine vivace et venimeuse. empoisonné, fielleux, méchant. « Tu ne te contiens plus, tu es devenu venimeux » (Maupassant).

venimeux, venimeuse adjectif (ancien français venim, venin) Se dit des animaux et des plantes qui peuvent injecter un venin à leurs prédateurs ou à leurs proies au moyen d'un organe vulnérant spécialisé : Serpent venimeux. Se dit parfois d'animaux ou de plantes dont le venin n'est pas injecté mais dont le contact peut irriter ou intoxiquer. Qui contient, qui peut sécréter du venin : Organe venimeux. Littéraire. Qui est malveillant, méchant à l'égard des autres : Lancer des paroles venimeuses.venimeux, venimeuse (difficultés) adjectif (ancien français venim, venin) Sens et emploi Ces deux mots de sens proche n'ont pas les mêmes emplois. 1. Vénéneux se dit des substances ou des organismes qui, ingérés, peuvent causer un empoisonnement : le phosphore, l'arsenic sont vénéneux ; des champignons vénéneux ; des plantes vénéneuses. 2. Venimeux se dit d'animaux ou d'organes qui produisent un venin : araignée, serpent venimeux ; dard venimeux. Au sens figuré, il signifie aussi « malveillant, méchant » : parole, critique venimeuse. ● venimeux, venimeuse (synonymes) adjectif (ancien français venim, venin) Littéraire. Qui est malveillant, méchant à l'égard des autres
Synonymes :
- empoisonné
- fielleux (littéraire)
- méchant
- médisant
Contraires :
- bon

venimeux, euse
adj.
d1./d Se dit des animaux à venin et de leurs glandes, aiguillons, etc. Serpent venimeux. Syn. (Québec) vlimeux.
Par anal. Les piquants venimeux de certaines plantes.
d2./d Fig. Haineux, malveillant. Propos venimeux.

⇒VENIMEUX, -EUSE, adj.
A. — 1. [En parlant d'un animal]
a) Qui produit du venin et peut l'injecter par piqûre ou par morsure à un autre animal ou à l'homme. Scorpion venimeux; araignée venimeuse. Les serpens du second ordre qui ont la mâchoire inférieure formée de deux branches distinctes (...) sont toutes les couleuvres non venimeuses et les boas (CUVIER, Anat. comp., t. 3, 1805, p. 82). Une pancarte sévère et un grillage serré mettent le visiteur en garde contre le plus traître des périls: c'est ici le séjour des serpents venimeux et mortels, lovés sous l'herbe (MORAND, Londres, 1933, p. 133).
b) Dont le venin n'est pas injecté, mais dont le contact peut irriter ou intoxiquer. Crapaud, poulpe venimeux. Stellio, nom donné par les Romains à un lézard venimeux, à cause des points étoilés dont sa peau est mouchetée (CHÂTEAUBRIANT, Lourdines, 1911, p. 97).
2. P. anal. [En parlant d'une plante] Qui contient une substance toxique. V. nopal ex. de Gide.
Vx. Vénéneux. Ce qui frappa M. de Saint-Amans, ce fut d'y voir que chaque plante venimeuse y était, en général, voisine de celle qui lui sert d'antidote (DUSAULX, Voy. Barège, t. 2, 1796, p. 123).
3. Qui contient du venin. Aiguillon, dard venimeux; glande venimeuse; morsure, piqûre venimeuse. La pauvre enfant sentit à la poitrine une souffrance aiguë, comme si (...) toutes les vipères royales des couronnes pharaoniques lui eussent planté leurs crochets venimeux au cœur (GAUTIER, Rom. momie, 1858, p. 276).
B. — Au fig. [En parlant d'une pers.] Qui se montre malveillant, méchant, haineux. Personne venimeuse. Une bigote qui jase d'une dévote est plus venimeuse que l'aspic (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 793). Faugerolle, qui est une langue d'aspic, le plus venimeux de tous vos futurs collègues (DUHAMEL, Passion J. Pasquier, 1945, p. 88).
Empl. subst. L'image de Souris l'obsédait. (...) Essouflé de sa course, la gorge bloquée par une indignation furieuse, il étranglait:Un crapaud, une ordure, une venimeuse (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 270).
P. méton. Où se manifeste de la malveillance, de la haine. Insinuations, paroles venimeuses; regard venimeux; langue, voix venimeuse; lettre venimeuse. Il lui faudrait subir les questions venimeuses de sa mère (BLOY, Femme pauvre, 1897, p. 94). N'était-ce point plutôt, pour une dernière et miséricordieuse tentative, l'écluse levée aux secrets hideux de l'âme, aux pensées venimeuses étouffées vingt ans (BERNANOS, Imposture, 1927, p. 368).
REM. Venimeusement, adv., littér. a) D'une manière empoisonnée. Ces rives [des marais] se dessèchent venimeusement; les odeurs semblent salies (LA VARENDE, Homme aux gants, 1943, p. 86). b) Au fig. Avec des intentions malveillantes. Parler venimeusement. Livide, le marquis s'inclina dans un petit rire fourbe de théâtre, regarda la princesse (...) venimeusement et (...) sortit posément du salon (PÉLADAN, Vice supr., 1884, p. 144).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) 1re moit. XIIe s. venimus adj. subst. « celui qui opère avec un charme » (Psautier d'Oxford, LVII, 5, éd. Fr. Michel, p. 75: Laquele [le serpent, auquel ressemblent les impies] nen orrat la voiz des encantauz, e del venimus [lat. veneficus] encantant sagement), empl. isolé; b) ca 1175 « qui a du venin (en parlant de bêtes) » (Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 133); c) XIIIe s. méd. « qui provoque l'infection » (Livre des simples medecines, éd. P. Dorveaux, p. 33: venimouse morsure); d) 1314 choses venimeuses « id. » (Chirurgie Henri de Mondeville, éd. A. Bos, t. 2, p. 108,1748); e) 1534 « pourri (d'objets en bois) » (Statuts des buvetiers, vinaigriers et moutardiers, ap. A. THIERRY, Rec. de monum. inéd. de l'Hist. du Tiers État, II, 592 ds GDF. Compl.); f) 1559 venimeux soucy, venimeux dessein (O. DE MAGNY, Odes, éd. Courbet, t. 1, p. 51 et t. 2, p. 76); g) 1573 venimeux Amour (R. GARNIER, Hippolyte, 993, éd. W. Foerster, t. 2, p. 38); h) 1580 herbes venimeuses (ID., Antigone, 146, t. 3, p. 11). Dér. de venin; suff. -eux; malgré la précision donnée par Ac. 1694: ,,Il ne se dit proprement que des animaux``, la distinction d'empl. entre venimeux et vénéneux ne s'est réalisée que peu à peu (cf. LITTRÉ: ,,animaux vénéneux, ceux qui, ingérés comme aliments, agissent sur l'économie à la manière des poisons, par opposition à animaux venimeux, ceux qui portent un venin``) et en fonction d'un ensemble d'éléments, v. vénéneux et toxique. Fréq. abs. littér.:170.
DÉR. Venimosité, subst. fém. a) [Corresp. à supra A 1] Caractère de ce qui est venimeux. Venimosité de certains serpents. Non contents de passer en férocité le tigre, en ruse le renard et la vipère en venimosité, nous avons su encore ajouter à ces avantages bestiaux la vertu purement humaine qu'est l'esprit de vengeance (MILOSZ, Amour. init., 1910, p. 92). b) [Corresp. à supra B] Caractère venimeux de quelque chose. Venimosité d'un propos. (Dict. XXe s.). []. 1res attest. a) fin XIIIe-déb. XIVe s. « animal venimeux » (Secr. d'Arist., Richel. 571, f° 133b ds GDF.: Reines, serpens et autres venemosetez), b) 1314 « qualité de ce qui corrompt, cause l'infection ou la maladie » (Chirurgie Henri de Mondeville, éd. A. Bos, t. 2, p. 134: et est aucune fois la matiere entre simple desatemprance et desatemprance venimeuse, et aucune fois est pure venimosité ou pur venin si com ou mors de chien enragié); de venimeux, suff. -(i)té. Le synon. vénénosité, employé à propos de la matière, de plantes ou d'animaux, v. PARÉ, Œuvres, éd. J.-Fr. Malgaigne, t. 1, p. 324 et t. 3, p. 334 (dér. de vénéneux, lat. médiév. venenositas, ca 1220 ds LATHAM), est att. de la fin du XIVe s. (ROQUES t. 2, I, 13309), au déb. du XVIIe s. (v. HUG.), repris par LITTRÉ (avec un ex. de Paré), GUÉRIN et la série des Larousse dep. Lar. 19e.
BBG. — GOUG. Mots t. 1 1962, pp. 87-88. — QUEM. DDL t. 18 (s.v. venimeusement).

venimeux, euse [v(ə)nimø, øz] adj.
ÉTYM. XIIIe; venimos, v. 1170; de l'anc. franç. venim. → Venin.
1 Qui a du venin. || L'aspic, le cobra, la vipère sont des serpents venimeux.Sangsue (cit. 1), araignée (cit. 12), scorpion venimeux. || Traiter qqn en bête venimeuse (→ Autocratique, cit. 3).Par ext. || Abeille au dard venimeux (→ Métaphore, cit. 3).(D'une plante). || Piquants venimeux des nopals (cit. 2).
2 Vx. Vénéneux.
3 (XIIIe; correspond à venin, 3.). Fig. Qui manifeste de la haine, de la méchanceté. || Personne venimeuse (→ Panégyrique, cit. 2). || Le plus venimeux de vos collègues (→ 1. Aspic, cit. 5). Haineux, médisant, perfide.Par ext. || Langue venimeuse : mauvaise langue (→ Langue de vipère). || Jeter un regard venimeux (→ Sale, cit. 5). || Une haine (cit. 16) vivace et venimeuse. || Paroles, notes venimeuses (→ Canard, cit. 5; émailler cit. 5). Calomnieux, corrosif, empoisonné, fielleux, méchant.
0 (…) maintenant que je suis riche, tu ne te contiens plus, tu es devenu venimeux, tu tortures notre mère comme si c'était sa faute !
Maupassant, Pierre et Jean, VII.
DÉR. Venimeusement, venimosité.
COMP. Antivenimeux.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • venimeux — venimeux, euse (ve ni meû, meû z ) adj. 1°   Qui a du venin, en parlant de certains animaux. Le scorpion est venimeux. •   Cerbère l a versé ; jadis ce monstre esclave Fit écumer sur lui sa venimeuse bave, ROTR. Hercule mourant, IV, 1. 2°   Il se …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • venimeux — Venimeux, [venim]euse. adj. Qui a du venin. Il ne se dit proprement que des animaux. Le crapaud est venimeux. la chenille est venimeuse. On le dit aussi, Des choses qui sont infectées du venin de quelque animal. Les herbes sur lesquelles le… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • venimeux — Venimeux, Venenatus, Virulentus …   Thresor de la langue françoyse

  • Venimeux — Venin Pour les articles homonymes, voir Venin (homonymie). Dard d une guêpe avec une goutelette de venin Le venin est …   Wikipédia en Français

  • VENIMEUX — EUSE. adj. Qui a du venin. Il signifie la même chose que Vénéneux, avec cette différence que Venimeux ne se dit proprement que Des animaux. Le scorpion est venimeux. La vipère est venimeuse.   Il se dit aussi Des choses que l on croit infectées… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • venimeux — adj. => Méchant …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • VENIMEUX, EUSE — adj. Qui a du venin; il ne se dit proprement que des Animaux. Le scorpion est venimeux. La vipère est venimeuse. La morsure de cet animal est venimeuse. Sa piqûre est venimeuse. Fig., C’est une langue venimeuse se dit d’une Personne médisante et… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Mammifère venimeux — Un mammifère venimeux est un animal de la classe des mammifères qui produit du venin pour tuer ou immobiliser ses proies, ou pour se défendre. Dans la faune actuelle, les mammifères venimeux sont assez rares. Le venin est plus commun chez les… …   Wikipédia en Français

  • venimeuse — ● venimeux, venimeuse adjectif (ancien français venim, venin) Se dit des animaux et des plantes qui peuvent injecter un venin à leurs prédateurs ou à leurs proies au moyen d un organe vulnérant spécialisé : Serpent venimeux. Se dit parfois d… …   Encyclopédie Universelle

  • Venin — Pour les articles homonymes, voir Venin (homonymie). Dard d une guêpe avec une goutelette de venin On appelle venin toute substance toxique p …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”